Le Wi-Fi

Le Wi-Fi est une technologie de radiocommunication conçue pour réaliser des réseaux locaux sans fil ou WLAN (Wireless Local Aera Network) à hauts débits.

Dans la pratique, le Wi-Fi est utilisé :

  • à domicile pour raccorder les différents terminaux du foyer (TV, ordinateurs, …) entre eux ou à Internet,
  • pour déployer des réseaux informatiques sans fils dans les entreprises,
  • pour créer des points d’accès à Internet dans les lieux publics (aéroports, gare, salle de réunion, …).

La majorité des systèmes Wi-Fi installés actuellement en France sont d’une puissance maximale de 100 mW. Une étude récemment publiée par l’ARCEP montre que l’exposition induite par ces systèmes est environ 10 fois inférieure à la limite définie par la loi (en termes de DAS).

De nouveaux systèmes apparaissent avec une puissance maximale de 1W similaire à celle des téléphones portables.

Les études menées jusqu’à aujourd’hui n’ont permis d’identifier aucun impact des radiofréquences sur la santé en deçà de ces limites.

Pour minimiser l’exposition aux radiofréquences émise par ces systèmes, il suffit de les éloigner des lieux où une personne se tient pendant de longue période. Quelques dizaines de centimètres suffisent à diminuer nettement le niveau d’exposition.

Informations détaillées

  • Présentation
  • La réglementation française
  • Quelle exposition aux radiofréquences induit le Wi-Fi ?
  • Y-a-t’il un cumul des champs rayonnés par plusieurs sources de champs électromagnétiques ?
  • Règles d’installation
  • Les normes techniques Wi-Fi

1/ Présentation

Le Wi-Fi ou WLAN permet de relier des ordinateurs portables, des assistants personnels ou même des périphériques (imprimantes, appareils photos numériques…) avec une liaison haut débit sur un rayon de plusieurs dizaines de mètres en intérieur (entre 20 et 50 mètres). Cette technologie peut aussi s’utiliser en extérieur où la portée peut atteindre plusieurs centaines de mètres.

Pour permettre la connexion, la borne Wi-Fi ainsi que le terminal sont tous deux équipés d’un système radio émetteur/récepteur de radiofréquences.

Le Wi-Fi peut fonctionner sur deux bandes de fréquences : la bande des 2.4 GHz, la plus utilisée en France, et celle des 5 GHz.

2/ La réglementation française

La loi impose deux types de limites de natures différentes aux puissances d’émission des systèmes Wi-Fi :

a/ Des limites fixées afin d’éviter les brouillages entre les systèmes utilisant des bandes de fréquences proches de celles du Wi-Fi.

Elles imposent que la puissance d’émission des systèmes Wi-Fi (calculée en termes de PIRE*) ne doit pas excéder :

– 100 mW dans la bande des 2,4 GHz

– 1 W dans celle des 5 GHz

(Décision de la commission européenne du 11/7/2005)

* La PIRE est la Puissance Isotrope Rayonnée Equivalente. Elle s’exprime en watts.

L’ARCEP – Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes – qui est l’organisme français chargé de réguler le secteur des télécommunications est responsable du contrôle du respect de ces limites. Pour plus de détails sur les puissances d’émission autorisées, voir la décision de l’ARCEP.

b/ Une limite d’exposition des personnes aux radiofréquences fixée de façon à nous protéger contre les effets scientifiquement établis des radiofréquences sur la santé. (Voir Fiche point de repères « réglementation »).

La limite pour le champ électrique dans les bandes de fréquences des systèmes Wi-Fi est de 61V/m. Les études menées jusqu’à aujourd’hui n’ont pas permis d’identifier d’impact des radiofréquences sur la santé en deçà de cette limite.

3/ Quelle exposition aux radiofréquences induit le Wi-Fi ?

A titre de comparaison :

– La majorité des systèmes Wi-Fi actuellement installés émettent à une puissance inférieure à 100mW.

– Les futurs systèmes d’une puissance de 1 W auront une puissance d’émission comparable à celle d’un téléphone mobile.

De plus, du fait que l’amplitude du signal diminue rapidement avec la distance, les systèmes Wi-Fi induisent une exposition moindre des tissus.

Une étude récente de l’ARCEP (décembre 2006) montre que les équipements Wi-Fi :

  • respectent la restriction de base (DAS local maximum de 2 W/kg dans la tête, 4 W/kg dans les membres) définies par la loi pour les équipements situés très près des utilisateurs. L’ensemble des résultats des mesures effectuées sont inférieurs ou égaux à 0.2 W/kg soit 10 fois moins que la limite autorisée pour la tête et le tronc.
  • et respectent les niveaux de référence (61 V/m) pour les équipements qui sont utilisés à plus de 12 cm des utilisateurs comme les points d’accès « hot spot ». Dans tous les cas mesurés ou simulés la valeur limite est respectée.

4/ Y-a-t’il un cumul des champs rayonnés par plusieurs sources de champs électromagnétiques ?

Il existe effectivement une sommation des champs rayonnés des différentes sources radiofréquences.

Cependant, comme l’amplitude des signaux RF diminue rapidement avec la distance, c’est en général la source la plus proche qui apporte la principale contribution au niveau d’exposition globale.

Les mesures réalisées par l’ANFR ou dans le cadre des études montrent que ces valeurs, malgré le cumul, sont largement inférieures aux limites fixées par les directives européennes.

5/ Règles d’installation

L’installation d’une antenne Wi-Fi à des fins privées n’exige pas de déclaration préalable du fait de la faible puissance d’émission.

Le déploiement de réseaux de bornes Wi-Fi ouvert au public exige néanmoins une déclaration auprès de l’ARCEP à des fins de suivi des expérimentations de réseaux d’accès Wi-Fi.

6/ Les normes techniques Wi-Fi

La norme initiale du Wi-Fi est la norme IEEE 802.11. Elle a fait l’objet de nombreuses évolutions. Les normes 802.11a/b/g/h sont celles actuellement utilisées. Le Wi-Fi peut fonctionner sur deux bandes de fréquences : la bande des 2,4 GHz, la plus utilisée en France, et celle des 5 GHz.

La norme 802.11a (baptisée Wi-Fi 5) permet d’obtenir un très haut débit (dans un rayon de 10 mètres: 54 Mbit/s théoriques, ~25 Mbit/s réels). La norme 802.11a spécifie 8 canaux radio dans la bande de fréquences des 5 GHz.

La norme 802.11b est la norme de la majorité des bases aujourd’hui en service. Elle propose un débit théorique de 11 Mbit/s (~6 Mbit/s réels) avec une portée pouvant aller jusqu’à 300 mètres dans un environnement dégagé. La plage de fréquences utilisée est la bande des 2,4 GHz avec, en France, 13 canaux radio disponibles.

La norme 802.11g est une amélioration de la norme 802.11b qui offre un plus haut débit (54 Mbit/s théoriques, ~25 Mbit/s réels) et utilise la bande de fréquences des 2,4 GHz. Elle est compatible avec la norme 802.11b. La plupart des produits commercialisés utilisent désormais cette norme.

La norme Hiperlan 2 ou 802.11.h vise à rapprocher la norme 802.11a des standards européens dans la bande de fréquence des 5 GHz et permettre des puissances rayonnées pouvant atteindre 1 Watt.